Une introduction à la consolidation comptable

La consolidation comptable est une stratégie facilitant l’élaboration des états financiers d’un groupe de sociétés. Elle s’intéresse, de ce fait, aux comptabilités de toutes les entreprises constituant le groupe. Toutefois, elle se met en œuvre pour veiller à ce que toutes les sociétés membres du groupe ne s’agissent que d’une même entité.

Les enjeux de la consolidation comptable

consolidation-comptable.jpg

En termes de consolidation comptable, le principal objectif est de permettre aux lecteurs externes de voir le côté économique du patrimoine et de l’activité. Mais, il faut noter que les comptes consolidés sont soumis à des règles fiscales et juridiques, afin de mettre en valeur cette vision économique. En effet, la stratégie principale de la consolidation comptable se base surtout sur la substitution à la valeur des titres reçus par l’entreprise mère. Si cette société n’arrive pas à détenir l’ensemble du capital de l’entreprise fille, la partie non détenue s’insérera parmi le passif du bilan et sera connue comme « intérêt minoritaire ».

Quelles sont les caractéristiques de la consolidation comptable ?

les-caracteristiques-de-la-consolidation-comptable.jpg

Le groupe en consolidation comptable indique des entités ayant chacune sa propre identité juridique. Économiquement parlant, un groupe se constitue des unités jouissant d’une autonomie juridique. Il est formé généralement d’une société-mère et des filiales. On entend par « filiale » un groupe, dont le contrôle est assuré par une entité-mère. La consolidation comptable se démarque a priori par le périmètre qui se traduit comme tous les éléments à consolider. Il est donc constitué des entreprises sous contrôle conjoint ou contrôle exclusif ainsi que des sociétés sous influence notable. Pour ce qui est de la consolidation des entreprises, la technique dépend de deux principaux critères, notamment le type du contrôle de l’entité détenue et le taux du contrôle appartenant de manière directe ou indirecte à la société consolidante. Pour parvenir à son objectif, la société-mère n’a qu’à adopter les trois différentes méthodes suivantes : intégration proportionnelle, intégration globale, équivalence.